Laos 2016

06/01 – Bangkok à Chiang Khong

« Passage éclair en Thaïlande. »
C’est après une courte voire très courte nuit à l’aéroport que notre longue journée commence. Avant de partir rejoindre Chiang Khong (ville frontière pour passer au Laos), nous profitons de la WIFI à l’aéroport de Bangkok pour mettre à jour le site afin d’être prête à commencer notre nouvelle aventure. Une fois cela effectué, il nous faut aller dans Bangkok jusqu’à Mo Chit plus précisément, le terminal des bus d’où partira notre car de nuit. Pour cela, environ une heure de transport est nécessaire depuis l’aéroport: prendre l’Airport Link situé au niveau B de l’aéroport jusqu’à son terminus Paya Thai (environ 30mn). De là, prendre le BTS en direction de Mo Chit (environ 15mn) qui est la station à laquelle il faut descendre; prendre la sortie 3 puis prendre le bus 77 ou le bus 3 qui vous amèneront directement au terminal des bus (environ 10mn). La gare est très bien organisée et nous sommes loin des chaos asiatiques que nous avons pu connaître dans d’autres gares du continent. Ici les guichets numérotés proposent chacun des destinations à des prix fixes. Pour Chiang Khong, nous avons réservé via le bureau de vente 28 (possibilité de partir à 19h ou à 20h) et notre bus était vraiment correct (eau+petit-déjeuner+dîner+couverture). En attendons notre départ à 19h, nous trouverons de quoi nous régaler dans un petit stand et passerons notre après-midi au terminal des bus. Un départ à l’heure, un bus confortable…demain matin, nous nous réveillerons à la frontière laotienne!

Transports: Airport Link, 45 baths/personne, 30mn de trajet d’un terminus à l’autre. BTS, 34 baths/personne, 15mn de trajet jusqu’à Mo Chit. Bus 77, 10 baths/personne, 10mn de trajet. Bus de nuit réservé au bureau 28, 608 baths/personne, 13h de trajet.

Laos 2016

07/01 – Chiang Khong à Huay Xai

« Qui ne tente rien n’a rien! »
Nous arrivons aux alentours de 8h à Chiang Khong (depuis Bangkok) pour passer la frontière terrestre de Laos. Tout est bien orchestré; cela coûte pas mal d’argent mais en tout cas le passage va vite! On descend du bus, monte dans un tuktuk qui nous amène au poste frontière où nous faisons tamponner nos passeports puis devons acheter un billet pour le bus qui sert à nous faire traverser le pont qui relie les deux pays. Une fois de l’autre côté du pont, on remplit les feuilles de renseignements et on récupère nos visas moins de 10mn plus tard malgré le monde qui attendait. Une fois en règle au Laos, il faut encore prendre un tuktuk qui nous dépose où on veut dans Huay Xai (station de bus, Gibbon Expérience, centre ville, port pour les slow-boat,…) en moins d’un quart d’heure. Bref, en une heure et demie, tout était fait et nous étions au bureau de la Gibbon Expérience afin d’aller demander s’ils n’avaient pas par hasard des désistements de dernière minute. Quelques minutes plus tard, explosion de joie: ils ont deux places pour demain!!! Une fois inscrites, nous partons à la recherche d’un logement (il y en a beaucoup dans la rue principale), puis d’un distributeur et passerons ensuite une fin de journée tranquille.

Hébergement: Friendship GH 1, 60 000 kips, sanitaires privés/eau chaude/ventilateur/couvertures (il fait frais la nuit!).
Transports: tuktuk de Chiang Khong au poste-frontière, 50 baths/personne (prix fixe). Bus pour traverser le pont, 20 baths/personne. Tuktuk pour rejoindre le centre-ville de Huay Xai, 100 baths/personne ou 25 000 kips/personne (prix fixe).
Visa pour le Laos: 30$/personne, avoir une photo d’identité sinon il faut en faire pour environ 100 baths, valable 30 jours.

Laos 2016

08…10/01 – Gibbon expérience

« C’est pas un gibbon ça??? Non c’est un oiseau. »
La Gibbon expérience peut se vivre selon trois formules différentes (express 2 jours-1 nuit/ classique 3 jours-2 nuits/ waterfalls 3 jours-2 nuits), nous avons choisi la formule classique:
– Jour 1: Nous sommes 23 personnes à partir, 15 russes (accompagnés de leurs bouteilles d’alcool), 5 australiens, 1 suisse et nous. Après deux vidéos de briefing à l’office, le moment du départ sonne. Trois heures de voiture plus tard, une petite heure de marche et une pause sandwich, nous sommes harnachés et dispatchés dans les différentes maisons. Nous réussirons à nous regrouper entre non-russes (soit 8 personnes) et à prendre la maison numéro 1 qui est une des deux meilleures pour apercevoir les gibbons! Après quelques tyroliennes époustouflantes, nous découvrons notre « maison »qui est vraiment très belle. La vue sur la forêt est sublime et nous sommes entourés uniquement par les bruits de la nature.
– Jour 2: Cette journée est consacrée à la découverte des autres maisons en utilisant les tyroliennes qui surplombent la jungle. Certaines sont à couper le souffle et nous avons vraiment l’impression de voler.
– Jour 3: Il est temps de rentrer et de faire le bilan mitigé de cette aventure! Les gibbons n’auront finalement pas été au rendez-vous, ils semblaient pourtant si proches … Nous les aurons pourtant entendus chanter les deux matins (réveil à 6h!). Malheureusement, les guides ne parlent quasiment pas anglais et ne nous ont pas aidés ni renseignés pour l’observation des gibbons. Il faut aussi souligner quelques manques de sécurité sur les tyroliennes, un timing flou, un programme pas tout à fait respecté…Bref, nous nous attendions tout de même à mieux pour une aventure aussi onéreuse. Au retour, nous aurons l’occasion de parler de cela avec le patron en personne qui nous apprendra en fait qu’une grosse erreur a été commise de leur côté car nous avons eu deux guides novices…Quel dommage! Cela aurait peut être pu changer le résultat tant attendu de notre aventure: voir les gibbons!

Gibbon expérience-formule classique, 3 jours/2 nuits: 295€/personne, repas, boissons, serviette de toilette, moustiquaire. Bien amener de quoi se couvrir du froid et se protéger des moustiques. www.gibbonexperience.org

Laos 2016

11/01 – Huay Xai à Pakbeng

« Dire qu’on y retourne demain… »
Aujourd’hui première journée de descente en slow boat du Mékong pour rallier Pakbeng (ville étape jusqu’à Luang Prabang). Le bateau part à 11h mais nous avons décidé d’acheter nos billets directement au port (il est aussi possible de les acheter en ville moyennant quelques kips supplémentaires), nous y serons donc pour 8h30. Autant dire que l’attente aura été longue mais au moins nous aurons pu choisir des sièges bien placés! Ce n’est finalement qu’à 12h30 que nous partirons…nos nerfs sont déjà mis à rude épreuve, d’autant que nous sommes le troisième et dernier bateau à partir, nous serons donc les derniers débarqués pour chercher un logement dans la petite bourgade de Pakbeng. Notre sac est plein de victuailles (le trajet devrait durer 7h donc il faut bien s’occuper) et Le trajet durera finalement 5h30 et ne sera pas aussi « enchanteur » et « merveilleux » que peut le décrire le Lonely Planet… A vrai dire, nous avons trouvé le paysage monotone, il n’y a pas vraiment de faune ni de flore à observer…En arrivant on est loin de se dire « chouette on remet ça demain pour un trajet encore plus long ». Bref, la recherche d’un logement sera finalement simple et ce n’est pas la peine de réserver votre logement dans le bateau, il y a de quoi loger tout le monde et pour moins cher! Nous trouverons notre bonheur rapidement grâce aux rabatteurs qui viennent proposer leur hôtel. Un dîner fait de grillades et de nouilles, nous et nos fesses aurons bien mérité un lit confortable pour cette nuit!

Hébergement: 60 000k, Meksavanh Guesthouse, eau chaude/sanitaires privés/WIFI/couvertures (il fait froid ici aussi!).
Transport: slow boat de Huay Xai à Pakbeng, 110 000k/personne, 5h30 de trajet. Arriver plus tôt pour choisir votre place. Penser à acheter de quoi boire et manger.

Laos 2016

12/01 – Pakbeng à Luang Prabang

« Y’a même pas un oiseau à regarder… »
On prend les mêmes et on recommence pour la dernière étape jusqu’à Luang Prabang, mais dans un froid saisissant cette fois-ci…Le départ était apparemment prévu à 8h mais, comme d’habitude en Asie, c’est finalement à 9h30 que tous grelottants nous partirons après avoir acheté les billets directement dans le bateau cette fois ci! Les paysages sont franchement identiques à ceux de la veille. Il faudra donc gentillement attendre en compagnie de notre livre favori du moment: le Lonely Planet. Ces trajets auront eu le mérite d’être utiles dans la programmation de la suite de notre périple et de nous rendre compte que le timing va être TRES serré! C’est à 16h30 que nous arrivons au port de Luang Prabang (7h de navigation plus tard). Nous endossons nos sacs, gravissons les marches jusqu’à la rive et découvrons la cerise sur le gâteau: le guichet pour acheter son billet de tuktuk (20000 kips/pers)!!! Mais c’est Disney Land ou quoi? Ni une ni deux, on décide de faire notre propre business. On sera finalement 8 à prendre un tuktuk négocié à 10000 kips/pers en payant directement le chauffeur de la main à la main. Arrivés au centre ville 15 min plus tard, nous nous rendons vite compte que la recherche du logement va être un peu complexe. Nous trouverons notre bonheur en plein cœur de la vieille ville après seulement 30mn de recherche. Heureuses d’être enfin là, nous gambaderons jusqu’au soir dans les rues de cette ville superbe.

Hébergement: 80 000k, Pakhuay Guesthouse, eau chaude/sanitaires privés/ eau potable, thé et café à disposition/WIFI. Emplacement central et calme.
Transports: slow boat de Pakbeng à Luang Prabang, 110 000k/personne, 7h de navigation, ticket acheté dans le bateau au moment du départ. Tuktuk du port au centre-ville, 10 000k/personne, 15 mn de trajet.

Laos 2016

13…15/01 – Luang Prabang

« Un kilomètre à pied ça use, ça use… »
C’est selon nous une étape immanquable durant un voyage au Laos! La ville est belle, l’ambiance est décontractée, les paysages sont beaux… Nous aurons donc adoré ces journées passées à Luang Prabang! Nous aurons parcouru la ville de long en large, explorant les ruelles, longeant le Mékong et la Nam Khan. Au total, nous y serons restées trois jours et n’aurons pas manqué « les incontournables » de la ville:
– L’aumône des moines (qui sillonnent l’artère principale de la vieille ville puis remontent par une petite rue), qui a lieu chaque matin aux environs de 6h. Dans l’artère principale c’est clairement folklorique! Les touristes ont remplacé les vrais bouddhistes et se prêtent avec amusement à la distribution des offrandes. Les friandises en tous genres ont remplacé le riz, mais cela ne semble pas déranger les petits bonzes… il faut tout de même le voir pour le croire! Pour profiter réellement de ce rituel, il faut s’écarter de cette artère et aller dans la petite rue par laquelle ils remontent. Ah et aussi, entre 6h et 6h15, vous pourrez entendre les tambours de certains temples…c’est top!
– Le Vat Xieng Thong, est un temple magnifique qui mérite de s’y attarder, voire de s’y installer quelques instants. Nous aurons eu nos premières « dix minutes de silence-méditation », ce qui n’est jamais arrivé depuis que nous sommes parties, à croire que nous avons toujours quelque chose à dire…
– Le coucher de soleil sur le Mékong est assez magique. En face du Vat Xieng Thong, deux statues de chats encadrent un escalier descendant jusqu’au Mékong et de là, le panorama est parfait.
– Le marché de nuit se compose d’une partie consacrée à la nourriture et d’une autre consacrée à l’artisanat. Nous aurons été déçues pour ce qui est de la nourriture, tout était assez cher pour le goût et la qualité des mets servis…le buffet à 15 000k/assiette nous aura même rendues malades, c’est dire! Par contre, le marché d’artisanat est sympa, les produits vendus sont assez jolis et tout est négociable, nous aurons même craqué pour un petit sac à dos.
– Les cascades de Kuang Si valent vraiment le détour. Elles sont composées de plusieurs bassins et chutes d’eau où il est même possible de se baigner (attention aux glissades!). Essayez d’arriver avant 14h car ensuite il a y beaucoup de monde.
En plus de cela, nous nous serons régalées de soupe dans de petites échoppes dont la Xieng Thong Noodle Shop où la soupe est délicieuse et ne coûte que 12 000k!

Cascades de Kuang Si: tuktuk ou minivan négociable à 30 000k/personne, départ vers 11h30, retour en ville vers 16h30, 1h de route environ. Droit d’entrée: 20 000k/personne. Beaucoup de choses à grignoter avant l’entrée qui sont moins chères qu’en ville!
Hébergement: on le réalise en se baladant, il y a énormément de GH à Luang Prabang, notamment de l’autre côté de la grande rue, dans le dédale de ruelles autour de Ban Hoxieng.
Temples: il y a beaucoup de temples mais tous ou presque sont payants ce qui finit par faire un gros budget à la fin de la journée! Nous nous sommes contentées de visiter le Vat Xieng Thong à 20 000k/personne qui vaut vraiment la visite.

Laos 2016

16/01 – Luang Prabang à Vang Vieng

« Le partage, c’est la vie! »
Dernier matin à Luang Prabang, nous en profitons pour aller voir une fois encore l’aumône des moines et aurons l’occasion de discuter avec un local qui nous en apprendra plus sur ce rituel et répondra à nos questions. A 8h30, notre minivan part pour Vang Vieng, nous ne sommes que trois touristes pour le trajet et serons donc installées comme des princesses! C’est après 4h confortables, sur une route aux paysages sublimes, que nous arriverons en plein centre de la ville! La recherche d’une guesthouse un peu éloignée de ce dernier ne sera pas longue, nous trouverons le silence et une vue imprenable sur les montagnes à la Nana’s GH. Nous nous baladons dans Vang Vieng le reste de la journée et sentons rapidement l’ambiance…malgré un changement radical depuis 2012, on voit que certains viennent toujours ici pour faire la fête comme jamais. Pour notre part, le programme de demain ne sera pas un cocktail explosif de drogues en tous genres mais plutôt journée exploration en scooter, c’est plus sûr et ça coûte moins cher (blague)! En attendant, ce soir nous allons nous régaler d’une soupe dans une échoppe locale (dur de trouver de quoi manger local, pas cher et bon à Vang Vieng) puis irons nous coucher avec pour musique de fond un karaoké chinois…

Hébergement: Nana’s GH (située après la Pan’s GH), 55 000k, WIFI/sanitaires privés/eau chaude/eau potable à disposition/rooftop avec vue imparable sur le coucher de soleil.
Transport: minivan de Luang Prabang au centre de Vang Vieng, 100 000k/personne (bus public: 90 000k, certains ont mis 10h pour faire le trajet), 4h de trajet.

Laos 2016

17/01 – Vang Vieng

« On a encore de l’essence? »
Il est très facile de trouver des scooters automatiques dans la ville, nous trouverons donc aisément notre monture pour la journée. Notre première visite sera celle de Tham Phu Kham, plus connue sous le nom de Blue Lagoon (un bassin de baignade apparemment très beau) qui se situe à environ 7km de la ville. Pour cela, emprunter le pont en bois gratuit puis rejoindre la Maylyn GH d’où vous continuerez toujours tout droit en suivant les panneaux, rien de compliqué! Le pasyage est magnifique: des champs, des rizières, la vie rurale et, en toile de fond, d’immenses falaises karstiques qui se découpent, c’est vraiment superbe! Nous sommes un peu déçues par le lagon de Tham Phu Kam car il y a des activités partout: se lancer avec une corde, sauter d’un arbre, faire de la tyrolienne, faire du toboggan…pas si sauvage que ça! Cependant, la grotte mérite vraiment la visite car elle est impressionnante et, finalement, une petite baignade dans le lagon est tout de même bien rafraîchissante! Ici, tout comme à Luang Prabang, tout est payant, faire toutes les grottes coûterait donc très cher une fois de plus. D’un commun accord, nous décidons donc de nous balader pour simplement apprécier les magnifiques paysages qui s’offrent à nous en s’arrêtant pour faire des photos et observer la vie des villages. Cette journée aura été vraiment superbe, il serait impensable de venir à Vang Vieng et de ne pas aller se balader dans la campagne environnante! Épuisées mais ravies, nous allons nous coucher, départ demain pour une nouvelle étape: Vientiane, la capitale du pays.

Location d’un scooter automatique: 70 000k pour la journée avec 1,5 litre d’essence.
Cave Blue Lagoon: 10 000k/personne.

Laos 2016

18/01 – Vang Vieng à Vientiane

« Mmm c’est trop bon ça! »
Départ ce matin pour Vientiane, on se demande vraiment ce que va donner cette étape car les échos que nous en avons ne sont pas très bons… Le minibus nous dépose en centre-ville après plus ou moins 4h d’un trajet confortable…pour 10 000k de plus que le bus local, cela évite de devoir se débrouiller pour rejoindre le terminal des bus à Vang Vieng et aller en ville à Vientiane, tout en étant quasi sûr de ne mettre que 4h pour arriver! La recherche d’une GH sera un peu plus compliquée ici car les logements sont assez chers mais nous nous débrouillerons finalement bien, trouvant une chambre pas trop chère au gré de notre balade dans la ville. La ville nous plaît, le centre n’est pas grand, les constructions sont jolies, l’ambiance est sympa et la promenade le long du Mékong est vraiment agréable, surtout quand, au coucher du soleil (magnifique), le cours de gym en plein air se met en place! Nous nous régalons ici. Il y a plein de choses à manger dans les stands de rue et, jusqu’ici, tout est très bon et pas cher, parfait! Le marché de nuit qui se tient le long de la promenade est assez agréable mais pas transcendant. Il est surtout marrant de voir les imitations qu’ils vendent ainsi que les gadgets du type vêtements pour chiens et chats! C’est donc très contentes de notre première approche de Vientiane et rassasiées par toutes les bonnes choses que nous avons mangées que nous rentrons dans notre auberge.

Hébergement: Siry Guesthouse 2, 60 000k, sanitaires communs propres/eau chaude/WIFI/eau potable à disposition. Eviter les chambres face aux sanitaires!
Transport: minibus Soutchai Travel, 50 000k/personne, départ 9h du matin, 4h de route, dépose en centre-ville.

Laos 2016

19/01 – Vientiane

« Le marathon de la bouffe! »
C’est une nouvelle journée à Vientiane qui commence! Tout d’abord nous partons faire un tour au marché Talat Khua Din. Le spectacle est à son comble: crapauds, poissons vivants (ou presque) dans des bassines pleines de mousse, tête de porc… Sans oublier les bouchères avec les pieds sur le billot, le coiffeur entre deux stands de tripes… Bref, on se régale! Ensuite, nous partons visiter la COPE, un centre de réhabilitation pour les personnes victimes de mines anti-personnelles; il en reste plus de 83 millions sur le territoire laotien et elles continuent de faire énormément de victimes. Cette visite était vraiment intéressante, très bien faite et loin d’être glauque comme nous le craignions, ça vaut le coup d’y aller! En revenant, quelques photos sur les « Champs-Elysées laotiens » avec un Arc de Triomphe à l’asiatique (donc inachevé). Après un bon déjeuner, nous passerons l’après-midi à nous balader dans la ville et le long du Mékong avant d’aller de nouveau nous régaler avec des victuailles du marché de nuit de Ban Anou (extrémité nord) où nous achèterons des grillades et de petites purées qui, nous le constaterons dès l’ouverture du paquet (une goutte ayant sauté dans l’œil de Morgane et l’ayant faite pleurer), sont en fait ultra pimentées… Dommage, c’était pourtant beau! Bref, nous nous serons régalées et aurons vraiment adoré ces deux jours passés à Vientiane.

Laos 2016

20/01 – Vientiane à Konglor

« Fera-t-il une pause? »
Aujourd’hui c’est une journée transport. Nous partons pour la Konglor Cave qui se situe dans le centre du Laos. Nous avons acheté nos tickets de bus combinant le transfert du centre ville de Vientiane à la gare des bus via la Nyny Backpacker. Nous allons donc devant la GH à 9h et patienterons quelques 35 minutes pour qu’arrive le tuktuk…30mn plus tard nous arrivons au terminal des bus Sud d’où partira notre bus pour Konglor 5 minutes plus tard. Il est confortable, climatisé…loin de ce que nous nous imaginions! Le trajet se passera bien, le bus file (une seule pause de 10min en 7 heures) et nous arriverons peu avant 17h, parfait! Le bus s’arrête dans la cour d’une GH dans laquelle nous poserons nos sacs, la chambre est propre et pas chère, que demander de plus? Les paysages le long de la route étaient magnifiques et ceux du village aussi! Demain, nous irons visiter la grotte de Konglor longue de plus de 7km qui est apparemment très impressionnante, nous avons hâte!

Hébergement: Khonglor Eco-Lodge, 50 000k, sanitaires privés/eau chaude/eau potable à disposition/ventilateur/WIFI.
Transport: bus public de Vientiane à Konglor, 105 000k/personne, 7h de route. Prix du ticket si achat directement au terminal des bus: 80 000k, mais il faudra rajouter le tuktuk depuis le centre-ville.

Laos 2016

21/01 – Konglor à Pakse

« Quatre roues, trois bouts de tôle et ça roule ma poule! »
Aujourd’hui, une longue journée nous attend: la visite de la grotte de Konglor pour commencer puis des transports, des transports et des transports pour rejoindre le dernier point de notre aventure laotienne qui se situe tout au sud du pays! Pour commencer parlons de la grotte de Konglor. Vêtues de notre lampe frontale, notre gilet de sauvetage et nos chaussons de plongée, nous voilà au top pour découvrir durant 3 heures (aller/retour) les 7,5 km de grotte que l’on traverse en bateau à moteur. C’est une expérience incroyable! Après cela, nous prenons notre déjeuner, là un grand moment commence quand la digestion débute. Il semblerait que les Laotiens ne soient pas incollables sur les herbes aromatiques qu’ils utilisent: nous serons donc shootées pendant quasiment une heure! Nous partons donc dans un état étrange pour notre premier tuktuk qui, en moins de deux heures, nous emmènera à la jonction avec la Route 13 (route Nord/Sud). On s’en sort bien, deux tuktuks sont normalement nécessaires pour faire ce trajet! En arrivant à la jonction, nous voyons un bus qui indique « Si Phan Don » (« les 4000 îles ») qui s’arrête! Morgane lui court après puis revient de nouveau en courant (et même pas essoufflée en plus) avec une bonne nouvelle: c’est notre bus! Ni une ni deux, on met nos 20 kilos sur notre dos et on saute dans ce qu’ils nomment « un bus ». Il n’existe en fait qu’un mot pour cela: un taudis! Sièges cassés, accoudoirs décortiqués, chaises en plastiques pour rajouter des passagers, bouts de bois, barres de forces pour maintenir la carcasse… On ajoute à cela des papiers, des ventilateurs ne fonctionnant pas et on obtient l’image parfaite du bus dans lequel nous allons passer les 16h à venir! Nous arrivons dans la nuit à Pakse on nous ferons un arrêt pipi en pleine nuit en centre-ville pendant…2 heures! L’incompréhension règne, nous sommes bien en Asie.

Cave de Konglor: 2 000k/personne de droit d’entrée, puis 10 000k/personne de droit d’entrée encore (nous n’avons pas tout à fait compris). 100 000k pour le bateau, capacité maximale de 3 personnes. Prêt sur place de tongs, de lampes frontales et des gilets de sauvetage. Visite d’environ 2h30.
Transports: tuktuk pris au Khonglor Ecolodge à 13h, direct jusqu’au croisement avec la Route 13, 50 000k/personne, 2h de route. Bus local du croisement à Paksé, 80 000k/personne, 12h de route.

Laos 2016

22/01 – Pakse à Don Khon (4000 îles)

« Le hasard fait bien les choses »
C’est donc après 2 heures d’attente dans le centre-ville de Pakse (nous ne sommes toujours pas sures de la raison de celle-ci), que nous repartons pour la dernière ligne droite. Malgré nos indication pour l’endroit où nous voulons être déposées, le chauffeur n’en a rien à faire et nous déposera finalement où il veut (soit juste après le pont qui relie Don Khong au continent). Mais le hasard fait bien les chose car nous sommes accostées par un monsieur qui nous informe qu’il y a un bateau qui passera aux alentours de 8h30 (9h10 heure locale) et nous déposera à Dont Det ou à Don Khon suivant ce que nous souhaitons! Cette traversée du Mékong d’une heure et demie au milieu des « 4000 îles » est splendide! Nous voilà enfin arrivées à notre dernière étape laotienne: Don Khon! La recherche d’une GH prendra un peu plus de temps que d’habitude, d’autant qu’il fait très chaud et que nous sommes fatiguées, mais nous finirons par trouver notre bonheur: une chambre au bord du Mékong avec une petite terrasse face au fleuve et un hamac pour se prélasser…la vie est belle!

Hébergement: Souksan guesthouse, 50 000K, sanitaires privés/eau chaude/ventilateur/WIFI/espace commun très sympa.
Transport: bus local de Paksé à Don Khong, 40 000k/personne, 2h30 de route. Bateau de Don Khong à Don Khon ou Don Det, trajet organisé par X restaurant, 40 000k/personne, 1h30 de traversée.

Laos 2016

23…24/01 – Les 4000 îles

« Y en a-t-il vraiment 4000? Telle est la question… »
Si Phan Don (ou les « 4000 îles ») est un ensemble d’îles sur le Mékong. Certaines sont de simples touffes d’herbes qui émergent de l’eau mais d’autres sont de vraies îles. Trois seulement sont susceptibles d’accueillir les touristes: Don Khong, Don Det et Don Khon. Les deux dernières îles sont les plus attractives. Elles sont côte-à-côte et reliées par le « pont français ». Don Det est plus festive et animée (d’après ce que nous avons pu lire et entendre, le Lonely Planet parle même d’un « nouveau Vang Vieng »), c’est donc à Don Khon que nous irons nous reposer avant le Cambodge! Le séjour sur les « 4000 îles » aura été paisible mais, comme d’habitude, nos journées auront été bien remplies, à peine le temps de profiter du hamac! Le vélo est le meilleur moyen de visiter l’île. A pied, les distances à parcourir sous une chaleur écrasante peuvent devenir un vrai défi; les chemins sont corrects même si certains remuent plus que d’autres. Nous aurons fait une rapide visite de Don Det (qui ne nous est pas apparue comme une île de débauche mais bon…) et une large visite de Don Khon et de ses immanquables:
-Les magnifiques cascades de Li Phi où il est cependant impossible de se baigner. Le prix est un peu élevé pour un spot aussi facilement accessible mais il existe des astuces pour faire des économies (pourquoi pas sur une petite promenade en remontant le cours d’eau…).
– La cascade Khon Pa Soi est belle mais moins grandiose que celles de Li Phi. Elle est facilement accessible et gratuite; il est encore impossible d’y faire trempette.
– La « plage » de Don Khon n’a finalement pas vraiment une allure de plage. Certes, le sable borde le Mékong ici mais il faut oublier le programme bronzette et trempette. Par contre,il faut y aller car les paysages sont splendides et valent largement le détour!
– La rencontre avec les dauphins d’eau douce de l’Irrawady aura été un temps fort de notre voyage au Laos! On l’avait lu, c’est à l’aube ou en fin de journée qu’on les observe le mieux. Nous avons choisi d’y aller vers 16h, la lumière était superbe, le paysage incroyable et nous avons eu le droit a un coucher de soleil époustouflant au retour…un régal!! Le bateau nous aura largement laissé le temps (1h) de profiter de ce moment. Après 5 min de navigation, il coupe le moteur et c’est à l’oreille que nous repérons les dauphins, plus précisément grâce au bruit de leur expiration. Certains ayant été à 3 mètres de nous, ce fut un moment absolument génial!
Pour résumer, nous aurons vraiment adoré le temps passé sur les 4000 îles, c’est une une de nos destinations préférées au Laos! Nous aurions pu y passer quelques jours de plus mais…le Cambodge nous attend!

Location de vélo: 10 000k/jour.
Cascades de Li Phi: 35 000k/personne, c’est ce qu’ils font payer au « péage » du pont français donc si vous habitez Don Khon ou que vous ne souhaitez pas y aller (de toutes façons on vous fait payer si vous allez directement à l’entrée des cascades si vous n’avez pas votre ticket), dire que vous rentrez simplement chez vous!
Observation des dauphins: bateau pour 1h, 70 000K, jusqu’à 4 personnes.

Laos 2016

25/01 – Bye Bye Laos …

« Allô corruption bonjour! »
Une longue, longue, longue journée en perspective! Nous rejoignons aujourd’hui le Cambodge, notre avant-dernière étape du voyage (que ça passe vite…) en ralliant directement Phnom Penh. Départ en bateau à 8h (8h30 heure locale) pour rejoindre Ban Nakasang sur « le continent ». Puis nous prendrons à 9h30 (10h30 heure locale) le bus pour rejoindre la frontière après quelques achats de nourriture. Bon, c’est là que les choses sérieuses commencent, nous avons lu et entendu qu’à cette frontière, c’était la fête de la corruption, les douaniers demandant de l’argent pour le tampon de sortie puis celui d’entrée, puis pour une « visite médicale » et pour plus ou moins ce qu’ils veulent finalement (dimanche, après 16h, …). Avec deux autres françaises, nous sommes bien remontées et décidons de tenir tête autant que nous pourrons. Mais visiblement, ce n’est pas le cas de tout le monde et il s’avère que ça ne rebelle que nous. On sera donc les seules à faire de la résistance, pas fou comme moyen de pression quand ils sont déjà des dizaines à être docilement de l’autre côté de la frontière et que le bus rallume le moteur pour partir! C’est là, que nous décidons de devenir des actrices nées pour amadouer cette bande de voleurs… Mais l’agressivité des personnages nous aura fait échouer, même si nous avons toutes réussi à économiser quelques dollars. Il est donc TRÈS difficile de lutter contre la corruption quand tout le monde préfère la nier. Bref, une fois cette grande arnaque passée et notre visa cambodgien en mains, c’est parti pour 9h de bus direction Phnom Penh, en passant par Stunt Treng et Kratie. Arrivées à Phnom Penh à 21h45 au lieu de 20h, c’est donc en pleine nuit, dans un nouveau pays, arnachées de nos sacs qu’il faut se trouver un logement pour les nuits à venir. C’est avec une joie immense que nous finirons notre journée dans le quartier des prostituées de Phom Penh à la recherche d’un logis. Nous trouverons notre bonheur rapidement, irons chercher à manger avant d’aller se coucher! Vivement demain matin que notre rue reprenne (on l’espère!) un visage normal!

Hébergement: The Last Home GH, 28 000r, WIFI/sanitaires communs/eau froide. Très propre et à l’écart du bruit.
Transports: bus Sorya (sans changement à la frontière) Phnom Penh Compagnie (ticket combiné bateau + bus réservé sur Don Khon chez Happy shop) jusqu’à Phnom Penh, 29$/personne soit 232 000k/personne. Tuktuk du terminal Sorya à la 172 St, 1$.
Visa Cambodgien: 2$ pour le tampon de sortie du Laos (illégal, nous avons réussi à ne payer « que » 12 000k), 2$ pour la visite médicale (ne pas les regarder et marcher, facile à esquiver!), 35$ pour le visa cambodgien (illégal, prix normal du visa 30$, ils ajoutent 5$ pour le tampon, nous avons réussi à ne payer « que » 2$ de plus chacune pour le tampon après avoir beaucoup insisté et s’être écrasées devant l’agressivité du douanier…).
* Ils parlent plus en dollars que dans leur monnaie locale au Cambodge, pareil pour les ATM!

18 Commentaires

  1. Commentaire par Dany

    Dany Répodnre 28 janvier 2016 at 14 h 48 min

    Coucou
    Je vois que vous faites un voyage merveilleux profitez!
    Gros bisous
    DANY

  2. Commentaire par Maman Gégère

    Maman Gégère Répodnre 27 janvier 2016 at 13 h 29 min

    J’espère que vous n’avez pas ramené des herbes aromatiques comme souvenir … Ces paysages, ces couleurs…
    Au revoir le Laos, bonjour le Cambodge, bisous!

  3. Commentaire par Michele

    Michele Répodnre 26 janvier 2016 at 20 h 26 min

    Je ne sais pas ce que je donnerais pour être dans le hamac face au Mékong !!!!!!
    Le bus « taudis » me fait un peu moins rêver !!!
    Attention aux cochonneries qui font perdre la tête les filles….
    Plein de gros bisous.

  4. Commentaire par Jean Yves

    Jean Yves Répodnre 26 janvier 2016 at 19 h 53 min

    Ça respire la sérénité ces photos!

  5. Commentaire par Hervé

    Hervé Répodnre 26 janvier 2016 at 14 h 41 min

    Ah enfin des photos !
    Au revoir le Laos, bonjour le Cambodge !
    Pfuuuuuuu ! Quel voyage !
    Même sans herbes « aromatiques », çà reste un fabuleux voyage !
    Vous ne pouvez pas en rester là les filles…, il va vous falloir poursuivre votre route !

  6. Commentaire par Angelique

    Angelique Répodnre 24 janvier 2016 at 13 h 55 min

    Ahahaha j’aurais aimé vous voir dans l’épisode « herbes aromatiques » …..
    Heureusement que la grotte a été faite avant ….
    Gros bisous les filles . J’attend les photos

  7. Commentaire par James

    James Répodnre 22 janvier 2016 at 6 h 21 min

    HEY GWENDO, C’EST PAS DU CHAMPAGNE QUE TU BOIS A LUANG PRABANG! SYMPA LE LAOS BISOUS.

  8. Commentaire par Maman Gégère

    Maman Gégère Répodnre 20 janvier 2016 at 14 h 58 min

    Trop beau, trop bon, trop belles photos, j’arrrrrriiiiiivvvvveeeeee!

  9. Commentaire par Hervé

    Hervé Répodnre 20 janvier 2016 at 14 h 19 min

    Pas désagréable le Laos ?
    On s’y sent bien, non ?
    Les gens sont agréables !
    Comme à chaque fois vos photos sont superbes, elles donnent vraiment l’envie de faire son sac !
    Merci les filles…

  10. Commentaire par Jean Yves

    Jean Yves Répodnre 20 janvier 2016 at 12 h 52 min

    J’installerais bien un hamac dans la mini! Merci pour ces belles photos et ces récits.

  11. Commentaire par Angelique

    Angelique Répodnre 20 janvier 2016 at 12 h 47 min

    Wahoouuuu ces cascades ! Et ces photos de nourriture ça donne trop envie !!! Hummmm je veux bien une petite brochette . Gros gros bisous les filles

  12. Commentaire par Hervé

    Hervé Répodnre 15 janvier 2016 at 14 h 44 min

    Et les orpailleurs ?
    Je ne vois pas les orpailleurs sur les rives du Mékong !
    Quand nous y étions passés avec maman, le Mékong était beaucoup moins haut, et les rives du fleuve étaient pleines de ces chercheurs d’or, dommage les filles, pour une autre fois peut-être…

  13. Commentaire par Maman Gégère

    Maman Gégère Répodnre 15 janvier 2016 at 14 h 11 min

    Génial les maisons dans les arbres mais beurk les bestioles.
    Oh la la quand je vois votre paquetage au secours ! !!!
    Toujours de belles photos
    Bisous

  14. Commentaire par Jean Yves

    Jean Yves Répodnre 15 janvier 2016 at 8 h 42 min

    Franchement le Mékong ça ne donne pas envie de se baigner …

  15. Commentaire par Hervé

    Hervé Répodnre 14 janvier 2016 at 9 h 12 min

    Pas grand chose à voir dans cette petite ville de Pakbeng, effectivement ! Mais on y mange pas mal pour pas cher !
    Luang Prabang est une petite merveille n’est ce pas les filles, on si sent bien et on peut y faire laver tout son linge dans des blanchisseries pour une poignée de kips !
    Bonne ballade les filles !

  16. Commentaire par Béné

    Béné Répodnre 13 janvier 2016 at 18 h 27 min

    Enfin de pures nouvelles. J’aurais aimer faire un tour de tyrolienne, çà avait l’air cool. Je vois que vous maîtrisez toujours aussi bien les imprévus. Bises à vous deux.

  17. Commentaire par Gregou

    Gregou Répodnre 6 janvier 2016 at 17 h 11 min

    Je dirai même plus : AEjitorjzerjpEIPTJZTPPETJRITJjeztpjzitpizjtpzerjtpijIjJPTJPTJPZERAZEPRPJPJprjgepjgp

    Les dernières photos des Philippines étaient sensationnelles (tout comme les plages du Laos apparemment…)
    Quel hâte nous avons d’être avec vous sur des plages paradisiaques ! J – 50 environ !!!
    Et merci pour l’info sur le bureau de change à Bangkok, ça pourrait nous être fort utile !

  18. Commentaire par Hervé

    Hervé Répodnre 6 janvier 2016 at 12 h 54 min

    Euh…,oui…, au Laos ne sommes nous pas en 2016 comme dans le reste de la planète ?

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Allé en haut